De l'Apprentissage de la Démocratie

Publié le par Pierre de RUS

De l'Apprentissage de la Démocratie

Décidément, notre nouvelle Maire a bien du mal avec l’apprentissage de la démocratie. Tout au long du précédent mandat et encore pendant la campagne des municipales, elle n’a eu de cesse que de me faire passer pour un affreux dictateur ; a tout le moins pour un anti démocrate.

Il nous tardait donc de la voir à l’œuvre, et son entrée en matière est au-delà de ce que je pouvais imaginer.

Je ne reviens pas sur le traitement catastrophique de la réforme des rythmes scolaires, où pour la première fois depuis plus de 14 ans, la parole ne fut pas donnée au public à la fin d’un conseil municipal. Il est vrai que les parents d’élèves et les enseignants étaient venus nombreux, non pour agresser la municipalité, mais simplement pour avoir des informations et pouvoir s’organiser pour la prochaine rentrée qui est dans moins de 3 mois.

Il semble que cela ne soit pas la préoccupation première de Mme la Maire.

Et puis, il y a eu la publication du premier bulletin municipal et son premier acte de censure !

Madame la maire a décidé que la divulgation du cout d'une manifestation était un acte diffamatoire à son encontre, elle a donc, de son propre chef et sans nous prévenir, supprimé un paragraphe entier de notre texte.

Là, je ne comprends vraiment pas, en quoi le fait de dire qu’elle a dépensé 1500 € pour le pot offert à ses supporters lors de sa prise de fonction est diffamatoire ? Et encore, il ne s’agit là que du prix des petits fours, auquel il faut ajouter le prix des boissons et le cout du personnel de service. On est bien au-delà de la somme réclamée au club de football pour héberger les équipes invitées pour le tournoi de pentecôte !

Mais il est vrai qu’après avoir passé des années à raconter que nous dépensions des sommes monstrueuses en fêtes et cérémonies, sa première décision qui met en valeur ses gouts de luxe a un peu de mal à passer en cette période de crise.

Je publie donc à la fin de ce billet le texte intégral de la tribune qui a été censurée par Mme la Maire.

Dernier exemple de son esprit démocratique, pour ne pas être embêtée par les élus d’opposition lors des commissions, elle "oublie" simplement de leur envoyer les convocations. C’est comme pour le reste du courrier, si vous voulez nous écrire, inutile d’envoyer une lettre à la Mairie, Mme la Maire bloque tout notre courrier depuis qu’elle a pris ses fonctions. Aucune procédure ne nous a été indiquée pour avoir accès à notre courrier.

Madame la Maire pense sans doute nous tenir à l’écart de la vie municipale en verrouillant l’information et en captant nos courriers, ce qui est ridicule et indigne d'un élu.

En presque 14 années de mandat, s’il y a une chose que l’on peut me reconnaitre, c’est bien de n’avoir jamais censuré mes opposants et d’avoir toujours été à l’écoute de mes concitoyens. L’apprentissage de la Démocratie commence par là et notre nouvelle Maire ne semble pas en avoir conscience; c’est dramatique pour Saint Pierre du Perray et ses habitants.

...

Texte non censuré de la tribune du groupe « Vivre-Saint-Pierre –du-Perray »

« Mes chers concitoyens,

Je voudrais, avant tout remercier celles et ceux qui nous ont apporté leur suffrage le 23 mars dernier.

Sachez que nous resterons vigilants aux intérêts de notre ville et de ses habitants comme nous l’avons toujours été lorsque nous étions en responsabilité.

Et je me réjouis que les élus de la nouvelle majorité l‘aient reconnu en validant le compte administratif 2013, reconnaissant la qualité et l’intégrité de l’équipe sortante et nous donnant ainsi quitus de la bonne gestion de notre ville.

Hélas, les premières mesures prises par Mme la Maire lors du vote du budget nous laissent entrevoir des lendemains moins souriants.

En voulant instaurer à marche forcée sa politique sécuritaire, des pans entiers de la commune vont être laissés à l’abandon.

Nos enfants, seront les premiers à en payer le prix fort, puisque le budget voté prévoit une baisse des dotations pour les fournitures scolaires et une diminution drastique de la subvention à la caisse des écoles.

Plus fort encore, la nouvelle municipalité a décidé de ne pas appliquer les nouveaux rythmes scolaire et a retiré du budget les sommes prévues pour leur mise en place. Que se passera-t-il si le Préfet l’oblige malgré tout à appliquer la réforme ? Que devient la concertation menée depuis deux ans avec tous les acteurs de ce domaine ?

Que dire aussi du refus d’héberger à titre gracieux les jeunes des clubs de football invités au tournoi de Pentecôte ? On comprend la colère des dizaines de bénévoles venus manifester en mairie le 28 mai dernier.

Il est indécent de réclamer au club près de 1500 € alors que Mme la Maire n’a pas hésité une seconde à dépenser une somme bien plus importante pour offrir des petits fours et du champagne à ses partisans lors de sa prise de fonction.

C’est un très mauvais signal envoyé au monde associatif qui va faire les frais de l’idéologie sécuritaire de la nouvelle municipalité.

Les associations et leur bénévoles sont le cœur battant de Saint Pierre du Perray. En les frappant avec une telle violence, la nouvelle municipalité veut littéralement mettre à mort notre commune.

Triste destin pour notre Ville de tous les Printemps... »

Publié dans Coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :