Rentrée scolaire sous tension à Saint-Pierre du Perray

Publié le par Pierre de RUS

Rentrée scolaire sous tension à Saint-Pierre du Perray

La rentrée scolaire s’annonce tendue à Saint Pierre du Perray, la situation est très grave.

Comme tous les parents concernés, je ne peux que déplorer la façon dont la réforme des rythmes scolaires est appliquée sur notre commune.

Après un bras de fer avec l’Etat qu’elle savait perdu d’avance, notre nouvelle maire a décidé une nouvelle organisation de toutes les activités périscolaires et surtout de leur tarification, sans aucune concertation ni avec les parents, ni avec les élus, puisque le Conseil Municipal n’a pas été saisi de ces nouvelles dispositions, alors que c’est une obligation légale.

Début août, elle a envoyé un courrier aux parents d’élèves dans lequel ils ont pu découvrir cette organisation ainsi que la mise en place de forfaits injustes qui vont pénaliser les familles. Puis elle est partie tranquillement en vacances jusqu’à la fin du mois, laissant les parents à leurs angoisses de savoir comment ils allaient s’organiser pour la rentrée.

De plus, ce courrier ne donne pas le montant des forfaits qui vont être appliqués ; donc les parents sont dans l’impossibilité de prévoir un budget. En gros, la maire leur demande un chèque en blanc. Pour moi, et compte tenu de la situation financière saine que la précédente équipe a laissée, il est impensable de faire payer les NAP aux parents, c’est pourquoi je m’y étais engagé.

Il est plus que regrettable que la première préoccupation de Mme la Maire ait été d’augmenter les effectifs de la police municipale et de diminuer les taxes sur les commerces plutôt que de se mettre au travail pour préparer la rentrée scolaire.

Mais il est vrai qu’elle ne doit pas trop se sentir concernée puisqu’elle n’a pas d’enfants ni de petits-enfants en âge scolaire… Qui peut croire que les enfants sont sa première priorité alors qu’elle ne confie les affaires scolaires qu’au 5ème adjoint ? On voit bien ainsi à quel rang elle place l’éducation de nos enfants dans l’échelle de ses valeurs.

Après la casse des associations, elle s’attaque maintenant à nos enfants, pas par souci de bonne gestion ou de pragmatisme, mais uniquement par idéologie. Méthodiquement, elle a entamé son travail de transformation pour que Saint Pierre du Perray devienne une ville dortoir, une ville morte sous surveillance de sa police municipale de nuit.

Les Saint-Perréens vont payer cher cette police municipale de nuit, mais pensaient-ils que cela serait au détriment de leurs enfants ? Triste avenir pour nos jeunes à Saint-Pierre du Perray…

Nous devons refuser cette dérive idéologique, cette destruction annoncée de notre ville, car c’est de nos enfants et de leur avenir dont il est question.

C’est la ligne de conduite que je me suis toujours fixée, et elle ne changera pas : donner de la vie à Saint Pierre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article