Quand la bêtise le dispute à l’amateurisme

Publié le par Pierre de RUS

Quand la bêtise le dispute à l’amateurisme

Notre Maire vient de diffuser dans nos boites un papier officiel, puisqu’il comporte le logo de notre ville, intitulé "droit de réponse" et dont on peut se demander, au vu de son apparence institutionnelle, s’il n’aurait pas été payé par le budget communal, c’est-à-dire par nos impôts.

La première réaction qui vient est d’ignorer, tellement le document en question est bourré de mauvaise foi et d’approximations.

Et puis, en y regardant de plus près, on reste abasourdi par les aveux d’incompétence et de manipulations graves qui transparaissent entre les lignes.

Je passe sur la page entière consacrée par notre Maire à ne rien dire de nouveau sauf qu’il est normal de toucher des indemnités (décidément, c’est un sujet qui l’obsède) quand on fait le travail. Nous sommes d’accord. Le seul problème, c’est qu’elle ne le fait pas, le travail, et nos concitoyens s’en rendent compte tous les jours.

Je voudrais lui rappeler également, puisqu’elle semble l’avoir oublié que l’une de ses premières décisions a été de confirmer le poste de collaborateur de cabinet, aussitôt imitée en cela par le Président du SAN. Tout cela est vérifiable dans les documents officiels que tout citoyen peut consulter.

Je passe également sur la logorrhée épistolaire du chef de la propagande municipale qui se prétend adjoint à la culture et qui refuse de dialoguer avec les associations culturelles, persuadé qu’il est qu’il détient la science infuse, et que, comme sa patronne, il n’a pas besoin d’écouter les Saint-Perrayens.

Vient ensuite le réquisitoire de leur comparse Georges Pugin qui nous reproche d’avoir construit un hôtel de ville, un gymnase à Tigery, rénové un gymnase à Saintry, construit deux groupes scolaires (4 saisons et Tigery), un centre de loisirs (Gavroche), un parc des sports et j’en oublie sans doute.

C’est vrai que son seul bilan à lui aura été de signer le mois dernier un contrat de location d’une voiture de fonction pour une période de 24 mois (562,57 € par mois), alors que le SAN doit disparaitre dans six mois, soit à la fin de cette année…

Il faut bien se faire un petit plaisir avant de partir, après s’être offert un an de golf gratuit pour lui mais payé par nos impôts.

Mais le meilleur est à venir, monsieur Pugin nous explique béatement que l’augmentation du budget fêtes et cérémonies est due pour 12000 € à la réfection d’une route ! Mais se rend-t-il compte en écrivant cela qu’il reconnait être dans la plus totale illégalité ?

Il reconnait une manipulation budgétaire complètement illégale puisque le SAN n’a pas de compétence voirie et, surtout, il avoue en écrivant cela qu’il a délibérément menti aux conseillers syndicaux lors du vote du budget pour camoufler cette dépense. Ce budget était donc mensonger et est attaquable juridiquement.

A la lecture de son article, on comprend tout de suite que le titre "Mensonges Notoires" caractérise surtout son action à lui depuis qu’il est élu à la tête du SAN.

Mais "ces gens-là" ont tellement menti qu’il n’est pas étonnant qu’ils continuent à le faire sans honte et sans complexe...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dupont 25/02/2016 08:57

Le débat politique, majorité opposition est vraiment d'un piètre niveau à St Pierre du Perray. Les deux camps utilisent les mêmes méthodes, " c'est pas moi, c'est l'autre". Les uns oubliant qu'ils se sont pris une gamelle dès le premier tour, car les électeurs ne voulaient plus de leur politique partisane, basée sur les copains, les autres oubliant qu'ils ont été élus par défaut. Au niveau local on a ce qui se passe au niveau national. Pauvre France!