Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Money, it's a crime...

Publié le par Pierre de RUS

Money, it's a crime...

Ce pauvre Richard Wright doit se retourner dans sa tombe, les Pink Floyd reprennent du service à Saint Pierre du Perray !

Bon, d’accord, on se doute bien que ce n’est pas le vrai Pink Floyd qui est en concert, mais le groupe Floyd Factory, fort agréable à écouter au demeurant, qui doit être très content que son nom ne soit même pas cité. Déjà, c’est au minimum un manque de respect pour le travail de ces musiciens passionnés qui font vivre la mémoire de leur groupe favori.

En plus, on nous dit que c’est nouveau, alors que le groupe Floyd Factory s’est déjà produit au Silo le 31 mai 2013. Pour l’équipe municipale en place, la nouveauté consiste donc à faire, deux ans après, ce qui avait déjà été fait par l’équipe précédente.

J’entends déjà certains me dire que cela n’a pas beaucoup d’importance et ne mérite même pas d’en faire un billet sur ce blog.

Mais à y regarder de plus près, cet événement est très symptomatique de la manière d’être et de faire de la politique de notre maire et de son équipe. Aucune transparence, beaucoup d'approximations, des décisions en trompe l’œil et surtout un manque total de respect pour notre ville et ses habitants.

J’en veux pour preuve les échanges qui ont eu lieu lors du dernier Conseil Municipal entre notre maire et une dirigeante d’association qui lui faisait remarquer que l’espace réservé aux associations dans le bulletin municipal se trouvait réduit à cause des encarts publicitaires. Réponse lapidaire de la maire : la publicité nous rapporte de l’argent alors que vous [les associations], vous nous coutez de l’argent.

Voilà l’image que se fait notre maire des associations : des gens qui coutent de l’argent à la commune, et rien de plus. En deux mots, elle jette aux orties tout le travail fait par les bénévoles pour créer de l’animation dans la ville, pour prendre en charge nos enfants et les initier à une pratique sportive ou culturelle plutôt que de les laisser trainer dans les rues ou collés devant la télévision, pour rapprocher les générations en organisant des rencontres entre les plus âgés et les plus jeunes, bref, pour insuffler de la vie dans notre commune. Tout cela, pour notre maire, n’a aucune importance. Seul l’argent roi est important.

Et c’est là que cela devient incompréhensible, voire schizophrène, puisque quelques instants plus tôt, au cours du même Conseil Municipal, notre maire brade un terrain communal de 11000 m² pour 464000 €. Oui vous avez bien lu, pour le prix d’un gros pavillon, elle cède un terrain sur lequel on peut construire plus de 25 maisons. Je vous laisse imaginer le bénéfice « pharaonique » que va en tirer l’heureux acquéreur.

Lorsque nous avons demandé à la maire de nous fournir les documents qui ont servi à faire estimer le prix du terrain, elle a bien entendu refusé. Que cachent ces documents pour qu’elle refuse de les rendre publics ? Ces documents existent-t-ils vraiment ? Tout cela pourrait nous laisser croire qu’il y a quelque chose de pas très clair dans cette transaction et qu’il serait peut-être bien que la justice s’y intéresse de plus près.

Quant au programme qui va être réalisé sur ce terrain, nous n’avons pu obtenir aucune information précise ; quand des riverains présents dans la salle s’en sont inquiétés, la seule réponse a été : « ne vous inquiétez pas, vous verrez, ce sera très joli ».

Autrement dit, chers concitoyens, dormez bien, tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes, un peu comme dans une musique bien planante de Pink Floyd…

Partager cet article

Repost0