Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Jardins Suspendus de Babylone

Publié le par Pierre de RUS

Les Jardins Suspendus de Babylone

Mon intervention lors du Débat d'Orientation budgétaire du mercredi 17 février 2016.

Madame le Maire, Mes chers collègues.

Je voudrais en premier lieu remercier les services pour cet excellent travail réalisé dans des conditions particulières compte tenu du faible temps imparti à notre Responsable des Finances nouvellement arrivée. Et j’en profite pour lui souhaiter la bienvenue

Bien entendu, nous n’ignorons rien de la situation nationale et nous sommes d’accord avec vous pour dire que celle-ci ne va pas être favorable aux collectivités locales dans les années à venir, quel que soit le gouvernement en place.

Là où nos divergences commencent, c’est lorsque, comme l’année dernière, vous mettez toute votre énergie à nous expliquer que tous les malheurs de notre commune viennent d’un effet de ciseau constaté en 2009 et pour lequel nous avons du prendre les mesures courageuses qui s’imposaient. Mais cela fait maintenant 6 ans ! J’ose espérer, que pour votre dernier débat d’orientation budgétaire en 2019 vous n’allez pas encore remonter 10 ans en arrière…

Mais ça, c’est pour la forme. Le fond est plus inquiétant. Oui, si on regarde votre graphique sur l’effet de ciseau, qui parait tant vous émerveiller, on constate que de 2011 à 2013, les recettes ont augmenté plus vite que les dépenses, certes très faiblement. Par contre, cette tendance s’est sérieusement inversée en 2014, curieusement, à partir du moment où vous avez pris en charge la gestion de notre commune.

Alors que retenir des perspectives que vous nous proposez.

Déjà, vous nous avez expliqué à plusieurs reprises que le principal objectif de ce budget est de générer l’excédent nécessaire pour financer de nouvelles opérations. En langage plus clair, cela veut dire de se constituer un bas de laine pour réaliser des opérations « visibles ». Oui, aider les gens, ce n’est pas politiquement vendeur. Mais cela devrait pourtant être votre principale préoccupation…

Pour constituer ce bas de laine, rien de plus simple, il suffit par exemple de prélever quelque 60000 € supplémentaires sur les tarifs des cantines scolaires, de diminuer les prestations de nettoyage, comme vous nous l’avez également indiqué, et nous avions déjà évoqué l’année dernière l’augmentation inconsidérée des tarifs périscolaires, ou la suppression de la piscine pour les CP.

Tout cela n’est pas, comme on pourrait le penser, du simple pragmatisme de bon aloi, cela s’appelle de l’idéologie et cette idéologie c’est également celle qui se met en application au niveau départemental et régional. Cette idéologie, que vous avez faite votre, a été théorisée et consiste à dire que chacun doit payer pour ce qu’il consomme, qu’il faut mettre à bas tous les mécanismes de solidarité qui profitent en premier lieu aux plus faibles et aux familles. Elle revient à effacer le mot « Égalité » de la devise de notre République.

Concernant le budget d’investissement, nous devons, d’après ce que vous nous avez expliqué, nous contenter des restes à réaliser de 2015 et de quelques travaux mineurs d’aménagement.

Mais ce que nous ne comprenons pas, ce sont les priorités que vous vous fixez.

Y avait-il urgence à augmenter le parc de caméras de surveillance dont le seul cout de l’augmentation aurait permis de financer jusqu’à la fin du mandat la piscine que vous avez supprimée pour les CP ?

Etait-il urgent, dans une mairie qui a été inaugurée il y a trois ans seulement, de dépenser 8000 € de décoration pour le bureau du maire et y installer des jardinières de fleurs.

La mairie n’était sans doute pas assez pharaonique, vous vouliez, en plus, les jardins suspendus de Babylone…

Vous nous avez dit hier soir, en commission des finances, que les travaux sur la voirie seraient mis en attente suite au transfert de cette compétence à la Communauté d’Agglomération. Mais vous savez très bien que la CA n’interviendra que sur les voiries d’intérêt communautaire. Ce n’est pas la CA qui va aménager le stationnement dans les quartiers résidentiels comme Haute Rive, par exemple, qui en a grandement besoin.

De plus, grâce à l’action de vos amis politiques, le fonctionnement normal de l’Agglo est empêché jusqu’à la mi-mars au mieux, date à laquelle les instances dirigeantes pourront siéger normalement. Ensuite, elles devront dans l’urgence voter un budget, puis définir quelles sont les voiries et les équipements d’intérêt communautaire.

Au mieux, nous connaitrons tout cela à la rentrée de septembre et nous aurons pris un an de retard. Ce n’est pas possible, il y a des quartiers où il faut intervenir tout de suite ! Je parlais de Haute Rive, mais aussi certains secteurs du quartier Anne Franck ou les rues en béton du quartier bois d’amour qui se désagrègent et qu’il devient urgent de rénover.

Pour finir, et c’est pour l’anecdote, vous nous proposez de réaliser une étude thermique de l’hôtel de ville, ce qui est une bonne idée sauf qu’elle a déjà été réalisée il y a quelques mois. Hé oui, s’il y avait des réunions régulières de la commission des travaux, peut-être seriez-vous mieux informée de ce qu’il se passe dans votre mairie.

Je ne veux pas être plus long, il y aurait beaucoup à dire, mais je terminerai en vous demandant très simplement, et sans aucun esprit polémique de revoir votre copie. Il vous reste un mois et demi pour réorienter ce budget et mettre un peu de chaleur et d’humanité dans votre vision un peu trop froide et un peu trop comptable de l’action municipale.

Je vous remercie de votre attention.

Partager cet article

Repost0