Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Indécence

Publié le par Pierre de RUS

Indécence

Mercredi dernier s'est tenu le conseil municipal le plus important de l'année puisqu'il s’agissait de voter le Compte Administratif (CA) 2015 et le budget primitif (BP) 2016.

Comme à l'accoutumée, la réunion a été interminable avec la lecture ligne par ligne du CA et du BP.

Mme Aliquot nous a présenté un CA largement excédentaire malgré les propos alarmistes qu'elle avait tenu un mois plus tôt lors du Débat d'Orientation budgétaire.

La seule explication qu'elle nous a donné de ce revirement est qu'elle ne savait pas... Elle a découvert la bonne santé financière de la commune quelques jours avant le Conseil Municipal !

Incompétence ? Mauvaise foi ? Que penserait on d'un chef d'entreprise qui ne contrôlerait pas l'état de ses finances au moins tous les mois ?

Mon intervention sur le vote du CA 2015 :

Madame le Maire, Mes chers collègues.

Je voudrais en premier lieu remercier les services pour les documents très clairs qui nous sont proposés ce soir.

Ces documents ne souffrent pas d’une remise en cause quelconque puisqu’ils sont factuels et validés par la trésorerie.

Mais le vote du compte administratif n’est pas qu’une banale opération de validation comptable d’un résultat. Ce vote sanctionne également la manière dont a été exécuté le budget et par conséquent donne, ou pas, quitus au Maire pour la bonne utilisation des deniers publics.

Si on se place sur un plan purement comptable, alors, nous ne pouvons qu’applaudir à ce formidable résultat de 1,5 M€. Mais voilà, une mairie, ce n’est pas une pharmacie ou une entreprise aéronautique. Une politique ne se juge pas uniquement aux bénéfices dégagés et à sa rentabilité. Une politique se juge avant tout aux actions qui sont menées et à la manière dont elles le sont.

Le discours catastrophiste et anxiogène que vous avez utilisé tout au long de l’année pour justifier la dégradation des services publics apparait aujourd’hui totalement injustifié puisque en étant un peu moins sévère, l’exécution de ce budget aurait pu malgré tout dégager de l’excédent.

Au lieu de cela, vous vous êtes attaquée aux populations les plus faibles de notre ville, les familles et les personnes âgées en augmentant de manière brutale les tarifs des services qui leur sont destinés.

Vous avez littéralement saigné les familles à tel point que beaucoup d’entre elles se sont vues obligées de retirer leurs enfants des activités périscolaires. Certains de nos anciens, et ils nous l’ont dit, ne participent plus aux sorties organisées par la commune parce que le prix demandé est trop élevé. Tout cela, c’est du lien social qui se délite et c’est le signe d’une commune qui se transforme petit à petit en ville dortoir.

Que dire de l’exécution du budget d’investissement ? Les comptes, bien entendu, sont justes a priori et, là encore, nous ne les remettons pas en cause. Mais à quoi sert-il de provisionner un tel budget si c’est pour n’en réaliser que 50 % ? C’est uniquement de l’affichage, mais nos concitoyens ne sont pas dupes.

Alors oui, bravo, vous dégagez un excédent de 1,5 M€, mais il y a une telle indécence à présenter aujourd’hui cet excédent, après nous avoir expliqué par exemple que 15 000 € de piscine pour les petits mettaient en péril le budget communal, il y a une telle indécence que nous ne pouvons pas vous donner quitus de votre gestion.

Partager cet article

Repost0

Urbanisme Réglementaire...

Publié le par Pierre de RUS

Agglomération de Grand Paris Sud
Agglomération de Grand Paris Sud

Hier soir s’est déroulée au théâtre de Sénart la soirée de lancement de la Communauté d’Agglomération Grand-Paris-Sud dont notre commune est membre depuis le 1er janvier de cette année.

En termes de gouvernance, notre ville hérite d’un strapontin puisque Mme Aliquot aura un poste de conseiller délégué alors que des maires de communes moins centrales et plus petites ont des Vice-Présidences. Autant dire qu’elle n’aura que très peu d’influence sur les décisions qui vont pourtant façonner notre avenir.

Mme Aliquot a réussi ce tour de force qu’en 2 ans, elle s’est mis à dos une grande partie de la population de sa commune et du personnel communal mais aussi les élus des villes voisines, à tel point qu’aucun d’entre eux, semble-t-il, ne voulait la voir occuper des responsabilités importantes dans la nouvelle Communauté d’Agglomération !

Ils lui ont quand même donné un lot de consolation sous la forme d’une délégation et elle sera donc « chargée du logement et de l’urbanisme réglementaire ». No comment…

On pourrait en sourire si ce n’était pas un sujet grave.

C’est vrai qu’en matière d’urbanisme et de règlement, elle est tout à fait indiquée pour occuper le poste ! Il n’y a qu’à voir comment elle a géré le projet de l’Ancienne Mairie... Elle a été très rapide pour désigner un promoteur, on se demande toujours pourquoi, et pourquoi celui-ci en particulier. Mais à ce jour, le projet est bloqué et on ne sait toujours pas quelle en sera l’issue.

Mais elle a aussi de l’expérience dans le domaine réglementaire. Après un an de mandat, le Préfet l’a assignée au Tribunal dans le cadre du recrutement de son Directeur Général des Services, dont elle a dû se séparer précipitamment.

Apparemment, cela ne lui a pas servi de leçon.

Suite à la démission de deux membres de la commission d’Appel d’Offres, elle a entrepris sans sourcilier de les remplacer par deux nouveaux élus, sans doute plus dociles, sans tenir compte des suppléants déjà élus et donc en totale illégalité. Là encore, le Préfet n’a eu d’autre choix, pour lui faire entendre raison, que de l’assigner à nouveau devant le Tribunal.

Déjà 2 ans et déjà 2 assignations au Tribunal par le Préfet pour non-respect de la loi.

Et la deuxième est grave, on peut légitimement s’interroger sur les raisons profondes qui l’ont poussée à enfreindre la loi dans la composition d’une commission qui est chargée de contrôler l'attribution des Marchés Publics de la Ville…

Partager cet article

Repost0